Apprendre mieux

Un blog de Bernard Lamailloux – ingénierie pédagogique et artistique

Archives de la catégorie “chanson”

Jour de lessive…

Sur un texte de Gaston Couté

Musique de Gabriel Yacoub

Arrangé, enregistré, mixé, joué, chanté, enregistré, masterié et pasteurisé par Bernard Lamailloux


—————————-

Je suis parti ce matin même
Encore saoul de la nuit mais pris
Comme d´écœurement suprême
Crachant mes adieux à Paris
Et me voilà, ma bonne femme,
Oui, foutu comme quatre sous
Mon linge est sale, aussi mon âme
Me voilà chez nous

(Refrain 🙂
Ma pauvre mère est en lessive
Maman, maman
Maman, ton mauvais gars arrive
Au bon moment
Maman, ton mauvais gars arrive
Au bon moment

Voici ce linge où goutta maintes
Et maintes fois un vin amer
Où des garces aux lèvres peintes
Ont torché leurs bouches d´enfer
Et voici mon âme plus grise
Des mêmes souillures, hélas!
Que le plastron de ma chemise
Gris, rose et lilas (Au refrain)

Au fond du cuvier où l´on sème
Parmi l´eau, la cendre du four
Que tout mon linge de bohème
Repose durant tout un jour
Et qu´enfin mon âme, pareille
A ce déballage attristant,
Parmi ton âme, ô bonne vieille,
Repose un instant (Au refrain)

Tout comme le linge confie
Sa honte à la douceur de l´eau
Quand je t´aurai conté ma vie
Malheureuse d´affreux salaud
Ainsi qu´on rince à la fontaine
Le linge au sortir du cuvier
Mère, arrose mon âme en peine
D´un peu de pitié (Au refrain)

Et lorsque tu viendras étendre
Le linge d´iris parfumé
Tout blanc parmi la blancheur tendre
De la haie où fleurit le mai
Je veux voir mon âme encore pure
En dépit de ce long sommeil
Dans la douleur et dans l´ordure
Revivre au soleil (Au refrain)

Sur la pointe des pieds

violoncelle

Une chanson toute fraîchement écrite sur la pointe des pieds, comme son nom l’indique… A la mémoire d’un mec super… à qui je dois beaucoup 🙂

Pour l’écouter, cliquer ci-dessous, sur le bidule approprié, comme d’hab…


Sur la pointe des pieds

comme si ça pouvait l’aider

à atterrir sans bruit

il est entré dans la vie

il a ouvert les yeux

je crois qu’il était heureux

de dire bonjour

à tous ceux qui étaient autour

Sur la pointe des pieds

comme s’il voulait arriver

à embrasser la vie

l’a grandi p’tit à petit

a brûlé les étapes

s’est aussi pris quelques tapes

sur le bout des doigts

faut dire qu’il comptait sur ça

 
Sur la pointe des pieds

pour ne pas te déranger

presqu’en catimini

il est entré dans ta vie

et sans que rien n’y fasse

il a pris toute la place

tu t’es dit, ma foi,

que c’est beaucoup mieux comme ça

 

 

Sur la pointe des pieds

comme si ça pouvait l’aider

à faire moins de bruit

il a traversé la vie

et comme ça, mine de rien

il en a fait du chemin

c’est pas tous les jours qu’on voit

qu’on voit un type comme ça

 
Sur la pointe des pieds

Pour ne pas nous réveiller

Sans faire de bruit

Il est sorti de la vie

Il a fermé les yeux

Je crois qu’il était heureux

parti sans un mot

comme pour nous dire « à bientôt »

 

 

Sur la pointe des pieds

ce silence à nos côtés

c’est un énorme bruit

comme un grand trou dans nos vies

et quand c’est difficile

quand la vie est trop amère

quand c’est trop débile

quand il n’y a plus rien à faire

pour ne pas perdre le Fil

je pense à ce mec Super

Chansons de ce mois de juin

Bonjour,

Deux chansons fraîchement enregistrées  cette fois-ci. Si vous voulez entendre ce que ça donne vous pouvez cliquer sur les bidules appropriés, comme d’hab…

  • Tout c’qu’est dégueulasse porte un joli nom

    Morceau de Romain DIDIER et Allain LEPREST, repris il y a quelques année par Olivia Ruiz…  j’ai découvert tout récemment cette chanson et ça m’a donné envie de la réorchestrer et de l’interpréter à ma sauce.
  • Toi mon enfant du bout du monde

    C’est ma toute dernière composition perso, inspirée par mon cadeau de fête des pères (un Ukulélé).

Encore une chanson ??? Non !!! Si !

Encore une !

Voici « My Sweet Caroline », une chanson que j’ai écrite (en anglais, une fois n’est pas coutume 🙂 et composée, en hommage à Caroline Perks, compositrice australienne, amie de la nature et des animaux, avec qui j’avais pas mal échangé sur MySpace il y a quelques années…

Normalement le clip vidéo devrait s’afficher ci-dessous dans votre navigateur… Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le petit bouton « play »…

Avec une mention spéciale à Bertand Thomas pour son joli tableau, et pour l’ensemble de son oeuvre…

My sweet Caroline

She’s always online

When I go to MySpace

I can see her pretty face

 

My sweet Caroline

Will you ever be mine?

I feel I’ve no other choice

When I hear your sunny voice

 

She’s in love with earth and

All animals too

A million miles from her

Feel like being a roo

 

My sweet Caroline

Will you ever be mine?

I feel I’ve no other choice

When I hear your sunny voice

 

Paroles et musique : Bernard LAMAILLOUX – 9 juillet 2008

Pluie d’été

Petite chanson sympa composée un jour de pluie d’été, en hommage à Henri Salvador et à mes adorables voisins…

Cliquez sur le bidule ci-dessous pour visionner le clip

Elle habite rue du bout du monde…

Une chanson en hommage à Annick Jiros, qui habitait effectivement une rue qui s’appelait « Rue du bout du monde », quelque part en Normandie, à Neufchâtel-en-Bray, si mes souvenirs sont bons…

J’ai fait tout tout seul (paroles, musique, arrangements, enrregistrement des voix et des instruments, mixage audio et vidéo…) comme d’hab.

Cliquez sur le bidule pour visionner (et entendre) le clip.

Bien à vous,

Bernard

Puisque vous partez en voyage…

Mireille et ses amis - Puisque vous partez en voyage

Bonjour, j’ai eu l’idée d’enregistrer un instrumental, repris à partir d’un vieux souvenir.

Il s’agit d’une chanson écrite et composée à l’origine en 1936, puis enregistrée à de nombreuses reprises depuis lors.

Une des versions les plus célèbres est celle chantée par Mireille et Jean Sablon.

Bien plus tard, Georges Brassens himself y est allé aussi de sa propre interprétation, dans son album N° 12 qu’il intitulait (déjà à l’époque) « Les chansons de ma jeunesse ».

Une des dernières reprises en date est celle de Françoise Hardy et Jacques Dutronc en 2009.

 Puisque vous partez en voyage

Paroles : Mireille
Musique : Jean Nohain
Version instrumentale : Bernard Lamailloux décembre 2011

Voila. Bien à vous,

Bernard

Out Of My Loops (un album de Martin Mey)

Bonjour,

Un pote à moi vient d’enregistrer un album… et ça, ça arrive de moins en moins souvent. Alors, si en plus c’est de la bonne musique, cela mérite largement un gros coup de pouce. Écoutez, régalez-vous, et faites marcher votre propre tam-tam si comme moi vous trouvez que le jeu en vaut la chandelle.

Album « Out Of My Loops »

La Nuit de la Saint Jean…

Qui c'est qui était jeune et beau en 1977, mhhhh ?

Tout doucement, la nuit la plus courte de l’année est passée nous voir tout récemment, sans faire de bruit (contrairement à la « célébration de la musique amplifiée » qui me défrisera toujours). C’était la nuit de la St Jean… chanson de 1977 que j’ai eu l’idée d’enregistrer aujourd’hui, allez savoir pourquoi… (pour écouter, cliquez sur le petit bidule bleu).

 La nuit de la Saint Jean

Paroles : Robert Buissière
Musique : Bernard Lamailloux
Chanson écrite et composée en 1977, enregistrée et mixée
le dimanche 26 juin 2011 (vieux motard que Dijon :-)

 

Voila. Bien à vous,

Bernard

Nouvel enregistrement…

Image d'un Quatuor à cordes

Un quatuor à cordes accompagne désormais Martin(e)

Martin(e)
Chanson écrite le 26 décembre dernier (vidéo réalisée « à la maison », clip déjà publié dans ce blog).

Enregistrée (enfin) le 28 mai 2011

Entièrement réalisée et moulée à la louche tout seul comme un grand, y compris l’écriture et l’enregistrement de parties pour quatuor à cordes (…une grande première 🙂

Cliquez ci-dessous pour écouter et/ou télécharger.

Martin(e)

Paroles et musique : Bernard Lamailloux
Chanson écrite et composée le 16/12/2010.
Enregistrement et mixage terminés
le 28 mai 2011.

Pour entendre le quatuor seul, c’est également possible, il suffit de cliquer sur ce lien.

Voilà. Bien à vous,

Bernard

Mes petits Invités & My Blue Light Dream – Deux clips vidéo (qualité HD) enregistrés pour vous…

Bonjour,

Le 3 octobre 2010 était publié ici l’enregistrement sonore d’une de mes toutes dernières chansons « Mes petits invités ».

Aujourd’hui (avril 2011), à l’occasion d’une semaine de villégiature chez mes amis ET beaux frères et soeurs Laurent et Cristina,  j’ai eu l’idée d’enregistrer un clip vidéo de cette chanson, avec la Normandie pour décor.

…Qualité HD, siouplaît !



Le plus drôle dans l’histoire c’est que j’ai écrit cette chanson en hommage à mes adorables enfants, et que sur le clip, c’est l’un d’entre eux (Alice, celle « du milieu ») qui tient la caméra… Alice s’est parfaitement acquittée de cette tâche. Or, il se trouve que tout à fait à la fin de la chanson, on entend son rire et sa voix quand elle avait 5 ans… la boucle est bouclée, en quelque sorte 🙂

A l’origine, l’idée d’écrire cette chansons m’était venue lorsqu’une collègue de bureau était venue me montrer une minuscule paire de chaussures Kickers qu’elle venait de recevoir  (oui, au bureau c’est plus pratique pour les colis…) pour sa fille de 2 ans (je crois).

Les miens ont aujourd’hui respectivement 14, 16 et 21 ans, mais sur le coup, la vision de cette toute petite paire de pompes m’a replongé d’un trait dans des souvenirs bien nets, si lointains et si proches en même temps… que j’en ai été tout « esbaudi » et que la chanson est venue pour ainsi dire toute seule à la suite de cet événement somme toute bien anodin.

Pour ceux qui voudraient lire les paroles, c’est toujours le même lien.

Tiens, pendant que j’y étais, j’ai aussi eu l’idée de rendre hommage à NUNGAN (c’est-à-dire mes amis Annie Francheteau et Benjamin Corson) en interprétant également un de leurs titres : « My Blue Light Dream ».

Si le coeur vous en dit, vous pouvez retrouver ces jeunes gens bourrés de talent sur nungan.com, tout simplement.

Bien à vous,

Bernard

La libellule de Marc Bourthoumieu…

La Libellule de Marc Bourthoumieu est une des chansons que je préfère au monde. J’aime tout : l’idée, les paroles pleines de clins d’oeil qui font immanquablement penser à l’auteur, et la musique, inoubliable, positive, pleine de vitalité, à la fois simple et riche de mille ressources harmoniques… Là, on ne peut s’empêcher de penser au compositeur, qui est… le même bonhomme !

J’ai eu l’idée d’en enregistrer une version uniquement avec des voix, plus quelques bruits de bouche et de claquement de doigts, en hommage à un très très grand monsieur que je ne suis pas près d’oublier…

Pour écouter ça cliquer sur le bidule ci-dessous…

Mon amie Martin[e]…

C’est très simple : Depuis quelques jours j’ai une nouvelle amie. Elle s’appelle Martin[e], et j’ai eu l’idée d’écrire une chanson pour elle…

 

Mes petits invités

Bonjour, cette fois-ci je vais faire très court… j’ai reçu aujourd’hui trois petits invités pas comme les autres, et j’ai eu l’idée d’en faire une chanson. Si le cœur vous en dit cliquez donc sur le bidule (on peut même télécharger le morceau, icône « flèche vers le bas » au bout à droite).

Mes petits invités by bernardlamailloux

Ils sont arrivés ce matin, sans prévenir

pas tous en même temps, heureusement

leurs petits bras chargés de cadeaux souvenirs

le mode d’emploi n’était pas dedans

Ils m’ont tous dit « regarde,

quand j’fais la cabriole,

quand je pleure il faut consoler »

J’ai pas tout compris, mais c’était plutôt drôle

…pas vu passer la matinée

A midi ils m’ont parlé de leurs problèmes

pas tous en même temps, heureusement

je leur ai juste dit « je suis là, je vous aime »

pas sûr que ça suffise vraiment

Ils m’ont tous dit « gare-toi

pas trop près du lycée,

quand je pleure il faut pas r’garder »

J’ai pas tout compris, j’avais d’quoi m’occuper

pour le reste de la journée

Et le soir venu, ils sont tous repartis

pas tous en même temps, heureusement

la maison n’était plus qu’un charivari

mais c’est mieux comme ça finalement

Ils m’ont tous dit « On repassera te voir,

si on oublie faut pas s’inquiéter ».

J’ai pas tout compris, mais c’est sûr que ce soir

j’aurai tout plein de souvenirs

juste au moment de m’endormir


Paroles , musique , arrangements, enregistrement et tout le reste  :
Bernard Lamailloux

Mademoiselle l’aventure

Ah, l’été, c’est toujours pareil : dans ma maison ensoleillée se croisent amis, famille, amis de la famille, famille des amis et tutti quanti… et sans le faire exprès, toutes les années, comme si rien au monde n’était plus normal, on joue de la musique et on chante (si vous fouillez parmi les articles précédents vous en aurez la preuve…).

Eh bien cette année a été à la hauteur, et je me réjouis (avec tous les miens) d’avoir fait la connaissance d’Ophélie.

Elle n’a pas encore 20 ans, une voix magnifique qui me donne la chair de poule, et par dessus le marché est dotée d’une gentillesse exceptionnelle.

Elle a accepté d’enregistrer une reprise de Cabrel avec moi. Le morceau s’appelle « Mademoiselle l’Aventure », c’est une chanson qui traite du thème de l’abandon et de l’adoption, avec des mots très justes, et des notes qui vont bien avec.

Voici les paroles :

Mademoiselle l’aventure
Vous avez posé sans bruit
Roulé dans sa couverture
Un petit ange endormi
On arrivait de nulle part
On l’a serré contre nous
Ce qui ressemble au hasard
Souvent est un rendez vous

Mademoiselle le mystère
Évanoui pour toujours
Vous serez toujours la mère
Nous serons toujours l’amour
C’est le livre qu’on partage
Et nous voila réunis
Au matin de chaque page
On vous remercie

Vous avez l’âge où l’on s’amuse
De tout, de rien, de son corps
Pas de témoin je présume
Juste la lune et encore
Et ce trésor cette colombe
Qui vous avait ralentie
Vous l’avez posée dans l’ombre
Et l’ombre vous a reprise

Cette petite âme blanche
Elle sera née deux fois
La première entre vos hanches
La seconde entre nos bras
La force que cela lui donne
C’est de l’éclat de diamant
On veut le dire à personne
A vous seulement

Vous qui avez l’âge où l’on s’amuse
De tout, de rien, de son corps
Pas de témoin je présume
Juste la lune et encore
Et ce trésor cette colombe
Qui vous avait ralentie
Vous l’avez posée dans l’ombre
Et l’ombre vous a reprise

Vous êtes sûrement très belle
Comme ce petit miroir de vous
Qui s’endort contre mon aile
C’est tout ce que je sais de vous
Mademoiselle

Cabrel dit « nous », tout au long du morceau, à l’évidence c’est l’histoire d’un couple, et curieusement j’ai toujours imaginé entendre ce morceaux avec deux voix, une d’homme et une de femme, un peu comme dans les émissions de variétés quand le chanteur et la chanteuse reprennent un morceau en duo, en se donnant la réplique, un  coup monsieur, un coup madame, un p’tit passage à l’unisson, un autre en harmonie, etc. Vous voyez le genre ?

Je rêvais d’enregistrer ce truc-là (en remplaçant le piano de la version originale par une guitare) dès que j’aurais mis la main sur une chanteuse qui accepte de s’y coller, le hic c’est que je ne croise pas forcément tous les jours le chemin de trois millions de chanteuses depuis pas mal d’années (Annie si tu lis ces lignes je t’imagine avec des envies de meurtre… je fais bien entendu une ÉNOOOOOOORME exception pour toi 🙂

Et puis Ophélie est arrivée. Non seulement elle a accepté, mais j’ai l’impression que ça lui a fait vraiment plaisir… Du coup ça a fait deux heureux d’un seul coup, c’est un peu ça la magie de la musique.

Si vous voulez écouter ce que ça a donné, vous pouvez cliquer sur le bidule ci-dessous…

Ce qui ressemble au hasard, souvent, est un rendez-vous…

Deux reprises d’un coup (pour moi c’est sûr il est tailleur…)

Bonjour,

Vous vous souvenez peut-être de cette chanson :

SOMERSET MAUGHAN
Compositeur : VOULZY LAURENT
Auteur : Alain SOUCHON
Editeur : UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING MGB FRANCE
Interprète : Alain SOUCHON, MICHEL KOCHMANN
ISWC : T-003.036.972.2

Je me souviens l’avoir entendue dans une version à plusieurs voix, interprétée par les Enfoirés…

J’ai voulu remettre la main sur ce morceau, mais je n’y suis jamais arrivé. Du coup l’envie m’a pris de l’enregistrer tout seul, avec un accompagnement très simple.

Normalement elle devrait démarrer dans le bidule ci-dessous (il suffit de cliquer au bon endroit…)


Pendant que j’y étais, j’en ai enregistré une autre dans la foulée…

« Au bois de mon cœur »

Le célèbre titre de Georges Brassens revisité façon Bernard (trois voix en harmonie, piano, guitares, percussions diverses et bonne humeur en prime).

En bidouillant un peu dans les boutons, les amateurs (s’il y en a) pourront même télécharger les morceaux… (petite flèche vers le bas das chaque player)

La chanson en entier ?

Bon. Plusieurs amis timides n’ont pas voulu réagir sur le blog, mais m’ont contacté par mail (ou même de vive voix… si !) pour me demander s’il y avait moyen d’écouter la chanson qu’on pouvait entendre dans mes voeux animés (article précédent), mais en entier.

Voici ma réponse (cliquez juste sur l’image) :
pas de lézard !

Navigation des articles

Bernard Lamailloux

La vie est trop courte pour être petite

Espace perso de Joël

Jardin, sculpture : pierre, bois, argile et plâtre, Peinture :aquarelle, pastel, huîle, Dessin : sanguine, graphite, plume...informatique et photographie j'adore...

Education relationnelle

Tribulations d'une éducatrice, spécialisée dans la relation

Bea Dupriez

Chuuuut... plus de bruit...

moocmooc

Partage de projets

Manon Silvant

Keep MOOCing Forward

Secouez le Cours

Éducation, Bidouilles, Logiciel libre and so on...

Blog de M@rcel

Technologies et Pédagogies, comment les marier ?

Classe maternelle, Gennevilliers

Recherche pour la formation de l'Homme et le développement de ses pleins potentiels

Précieuses

Petits chemins de retour vers soi...

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Smell of Female

Shoes, Art, Fashion, Illustration

TraducArte

El arte de traducir arte

OSARRO

Une nouvelle voie pour apprendre

existence!

Le site de Jean-Paul Galibert

Blog d'Anna

Apprentissage des langues en ligne

Cabinet de Médiation

Votre partenaire relationnel

La vie est large

" La vie est courte mais très large" Jim Harrison

alainsaboret

"Still alive alter all these years" Paul Simon

V E CHRONIQUE

La nouvelle chronique de Véronique Mathio

Le Coq et le Cerisier

promenons-nous au Japon.

Peau d'Art

Manon Morin Expositions Paris.com site

Visualisations 3

Aperçu d'informations souvent recueillies dans le monde anglophone de la croissance personnelle

Didac2b

Des outils pédagogiques, des réflexions sur la formation et le e-learning, et beaucoup d'images !

Flirting w/ eLearning

Blogging about instructional design, eLearning, graphic design and more.

T.S.A.

Thiébault de Saint Amand

Androgena

De la conscientisation et de l'esprit critique

L'espace à Zecool

La passion d'apprendre dans le monde aujourd'hui | I share, therefore I have more, therefore I am more...!

The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

Zen Uchi

La maison du Zen et du bien-être

WP Buzz Wordpress

WP Buzz Wordpress - Le petit blog du buzz on wordpress ! Sites Web , Photos, Vidéos, Produits, Publicités .. Faites le buzz sur Petitbuzz.com

Pascal Launay

Billets d'humeur

La vie en face

Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse

VousaVezditVirtuel's Blog

Expérimentation partagée de séquences de travail collaboratif et de formations dans un monde virtuel (Openlife) avec le réseau des centres sociaux de France (FCSF). Come and share with us an experimentation of collaborative work in a virtual world (Openlife) with the french Settlements network (FCSF)

Trucs en vracs

Astuces pour opensim

ateliers claire lecoeur

ateliers d'écriture et formations

La Révolution Intérieure

Un site utilisant WordPress

From Pennylane to...

Je suis partie de Liverpool pour un long voyage autour du monde (Merci le numérique!)

Storytelling-Management-Personal Branding-MLM

Savez-vous que le storytelling peut Guérir,Epanouir,et Encourager ? Lisez....

le Blog du conectiviste sans n

l'instinct d'apprendre

Former plus haut !

Redonner le plaisir de transmettre et d'apprendre

ITyPA...pillon - Apprendre en papillonnant

Tout apprentissage est transformation !

%d blogueurs aiment cette page :